« La première prière mixte dirigée par deux femmes imames » (Oumma, 8 septembre 2019)

« La première prière mixte dirigée par deux femmes imames, Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin, a eu lieu ce samedi 7 septembre à Paris. Le projet Sīmorgh porté par le mouvement Voix d’un islam éclairé (VIE) s’est concrétisé par cette première cérémonie.

L’année 2019-2020 permettra d’évaluer la demande des musulmans progressistes qui cherchent à participer à des temps de prière en accord avec leurs principes. Pendant cette première année, nous organiserons un vendredi par mois des temps de prière mixte qui pourront accueillir entre 50 et 80 personnes. L’association est financée grâce à plusieurs milliers d’euros récoltés auprès des adhérents, sympathisants et donateurs de l’association dont le nombre s’élève à près de 200 personnes.

En fonction de la demande et de l’affluence mensuelle, nous profiterons de cette avance budgétaire pour rechercher des mécènes et des fonds plus conséquents et ainsi franchir une seconde étape : soit dans le but de louer plus régulièrement une salle (par exemple deux à trois fois par mois voire toutes les semaines) ; soit pour louer en permanence un local.

150 personnes se sont inscrites à cette inauguration alors que nous n’avons pas communiqué sur les réseaux sociaux ni dans les médias sur cet événement, ce qui témoigne d’un réel engouement, d’une véritable demande et d’une soif de changement pour une partie des musulmans français.

Les personnes intéressées pour participer à ces temps de prière sont invitées à s’inscrire via notre newsletter sur le site internet de l’association (http://www.voix-islam-eclaire.fr/newsletter/).

Exceptionnellement, cette première prière mixte a lieu un samedi car nous n’avons pas pu l’organiser un vendredi, pour des raisons logistiques indépendantes de notre volonté. Toutes les autres prières de l’année 2019-2020 auront lieu le vendredi soir.

Plusieurs personnalités publiques soutiennent le mouvement des Voix d’un islam éclairé (VIE). Les deux parrains, Abdennour Bidar et Omero Marongiu-Perria, ne pourront certes pas être présents le jour de l’inauguration mais s’exprimeront par le biais de messages de soutien que nous lirons devant l’assemblée. Seyran Ateş (imame de la mosquée Ibn Rushd-Goethe de Berlin), Ani Zonneveld (imame et présidente des Muslims for Progressive Values) et Ludovic Mohamed-Zahed (imam et fondateur de l’Institut Calem) soutiennent également ce mouvement, prendront la parole et dirigeront une prière lors de l’inauguration.

Nous rappelons les règles de ces temps de prière :

1/ L’égalité

Une égalité entre les femmes et les hommes : toute femme qui le désire peut devenir imame, prêcher et prier avec les hommes sans hiérarchie spatiale et dans une totale mixité (aucune séparation gauche-droite ni devant-derrière).

Une égalité entre les imams et les fidèles : la parole de l’imam n’est pas une vérité sacrée ni une autorité cléricale, elle n’est qu’une interprétation particulière et peut être remise en cause par les fidèles qui sont incités à débattre et à devenir autonomes spirituellement grâce aux outils et aux ressources fournies dans ce lieu de culte.

2/ La liberté 

Toute femme est libre de porter ou non le voile qui n’est ni interdit ni obligatoire mais relève du choix personnel.

3/ L’inclusivité 

Aucune discrimination en raison de l’orientation sexuelle, du genre, de l’origine ou de la religion d’un individu n’est tolérée dans les discours et dans l’accueil. Les seules conditions d’accès sont la tolérance et l’acceptation des principes du culte musulman spirituel et progressiste énumérés ici et de ne pas faire de ce lieu un espace de revendications communautaires et identitaires excluantes en lien avec des identités de genre, d’orientation sexuelle, d’appartenance ethnique ou religieuse.

4/ La francophonie

Tous les sermons sont prononcés en français et toute formule arabe est systématiquement traduite pour garantir la compréhension du discours par les fidèles.

Les parcours des deux fondatrices

Anne-Sophie Monsinay est convertie à l’islam depuis une dizaine d’années et suit la voie d’une tradition mystique non dualiste (absence de séparation entre Dieu et l’être humain). Elle est cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (VIE) et imame avec Eva Janadin. Elle est également engagée depuis plusieurs années à rendre visible un islam spirituel et progressiste sur les réseaux sociaux et intervient dans des conférences sur ces thématiques. Elle est l’auteure, avec Eva Janadin, de : Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste (Fondation pour l’innovation politique, février 2019).

Eva Janadin est convertie à l’islam depuis une dizaine d’années. Elle a abordé cette tradition spirituelle par l’histoire des religions ce qui lui a permis d’approfondir ses connaissances dans plusieurs disciplines en lien avec l’islam (théologie, jurisprudence, arabe, histoire, philosophie, etc.). Elle est engagée dans le domaine public depuis 2015 sur les réseaux sociaux où elle administre plusieurs groupes de discussion sur Facebook. Elle est cofondatrice des Voix d’un islam éclairé (VIE) et imame avec Anne-Sophie Monsinay. Elle intervient également dans des conférences sur l’islam, a également cofondé l’Association pour la renaissance de l’islam mutazilite (ARIM) et a écrit avec Anne-Sophie Monsinay : Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste (Fondation pour l’innovation politique, février 2019). »

Source : « La première prière mixte dirigée par deux femmes imames », Oumma, 8 septembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *