Manifeste fondateur

Aujourd’hui, nous créons la V.I.E., Voix d’un islam éclairé,

Mouvement pour un islam spirituel et progressiste, équilibré entre la fidélité à ses héritages et l’élan vers l’avenir, qui fait entendre les voix d’une culture musulmane :

Qui a une compréhension éclairée de l’islam, ce qui consiste à faire du symbole de la Lumière divine un modèle pour faire jaillir en soi-même une source de connaissance et de discernement pour écarter tout obscurantisme,

Qui envisage l’islam comme une spiritualité, c’est-à-dire un chemin initiatique visant à se relier à Dieu, à soi, aux autres et à la nature, à s’élever et à se transformer intérieurement pour mieux s’investir dans le monde,

Qui s’ancre dans une compréhension progressiste des aspects sociaux du Coran, c’est-à-dire qui le conçoit non comme un code légal figé mais comme un texte indiquant une direction et un progrès à poursuivre, au-delà de sa lettre, vers toujours plus d’égalité entre les individus,

Qui s’est libérée du dogmatisme religieux, où chaque conscience a le droit de choisir les moyens de sa vie spirituelle – pas de contrainte en religion !

Qui offre la possibilité d’une vie spirituelle basée sur une quête de sens personnelle, des pratiques libres et non obligatoires, pour permettre à chaque individu de développer son autonomie – face à laquelle l’expertise des savants en matière de religion n’est qu’un conseil,

Qui éduque ses enfants à la liberté de conscience, à l’esprit critique, à renoncer au préjugé de détenir la vérité, au respect de toutes les différences, à la solidarité, la douceur, la compassion, l’amour et à la paix envers tous les vivants.

Qui accompagne ensuite, tout au long de la vie, chacune et chacun à puiser la confiance en soi nécessaire pour trouver sa singularité, ses aspirations les plus profondes et ses propres besoins spirituels,

Qui ose critiquer librement ses textes fondateurs et ses traditions pour en actualiser l’interprétation à la lumière de la raison, du cœur et du principe de non-violence – et qui exige que chaque imam soit porteur de ces valeurs et d’un discours de paix,

Qui encourage le pluralisme des interprétations des textes, et dénonce la violence de ceux qui voudraient imposer une seule lecture,

Qui repense ses lieux de culte pour permettre la mixité dans la prière, ainsi qu’aux femmes de prier avec ou sans voile, de devenir imam et de diriger tout office, y compris celui des hommes,

Qui les repense aussi pour qu’ils deviennent des espaces de dialogue libre, dotés de bibliothèques ouvertes à toutes les littératures,

Qui envisage la vie spirituelle collective comme un compagnonnage dont les membres s’entraident mutuellement à tracer leur propre chemin, au-delà de tout jugement moralisateur et de toute pression communautaire – singulier mais pas seul, soyons libres ensemble !

Qui permet d’inventer une nouvelle sociabilité spirituelle, où les musulmans ne s’enferment pas dans une communauté (oumma) uniforme et repliée sur elle-même – notre Oumma, c’est l’humanité !

Qui reconnaît sans réserve les principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et qui déclare la liberté, l’égalité et la fraternité, valeurs communes à toutes les civilisations,

Qui prône et pratique la justice et la paix, en refusant toute violence, toute haine, toute vengeance, toute injustice, tout type de racisme, d’antisémitisme et d’islamophobie – et en tissant le lien d’une sororité et d’une fraternité universelle,

Qui reconnaît pleinement l’égalité de dignité et de droits entre la femme et l’homme, qui fait de l’émancipation des femmes un combat majeur en luttant sans concession contre toute domination masculine,

Qui considère que dans les textes de l’islam résident des ressources précieuses pour engager cet héritage dans le temps présent, et contribuer à mener l’humanité vers toujours plus de progrès spirituel, politique et social,

Qui participe à tous les grands combats vitaux de notre temps : la lutte contre la misère, l’exploitation de l’homme par l’homme, les inégalités, les discriminations liées la nationalité, la religion et l’orientation sexuelle ; et la lutte pour l’accès de tous à l’éducation et à la culture, la justice sociale, la création d’écosystèmes de fraternité, et une écologie qui nous apprenne à prendre soin de la planète,

Qui aide toutes les consciences et les sociétés de notre temps à sortir du règne du matérialisme et de l’argent-roi,

Qui prenne toute sa part de tous les grands débats spirituels, philosophiques, politiques, scientifiques et bioéthiques en leur apportant la contribution du meilleur de sa pensée et de sa sagesse,

Qui participe à rassembler toutes les femmes et hommes de bonne volonté de la planète, athées, agnostiques et croyants, pour construire ensemble un monde de justice et de paix,

Qui concourt de toutes ses forces unies à un grand projet de civilisation planétaire : donner à chaque être humain l’opportunité de réaliser ce qu’il porte en lui d’unique, au service de tous et de la vie.