Mot d’accueil

Bonjour et bienvenue sur le site officiel des Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) – Mouvement pour un islam spirituel et progressiste cofondé par Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay.

Le 7 septembre 2019, une première prière entièrement mixte a été dirigée par deux femmes imames, Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay, dans le cadre de la mosquée Sîmorgh, administrée par l’association cultuelle « Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) ». Depuis cette date, un office de Jumu’a est organisé un vendredi par mois à Paris.

Pour être informé des prochaines prières de la mosquée Sîmorgh, inscrivez-vous à notre newsletter !

Pour en savoir plus sur notre projet, vous pouvez lire notre manifeste sur le lien suivant : Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste (Fondation pour l’innovation politique, février 2019).

***

Pourquoi fonder un mouvement pour un islam spirituel et progressiste ?

Face aux dérives dogmatiques, communautaristes et conservatrices de certaines interprétations de l’islam, nous ne pouvons plus nous taire. Il est temps de faire entendre nos voix pour montrer que nous sommes engagés depuis des années dans une grande réflexion collective pour faire émerger une nouvelle théologie et de nouvelles interprétations des textes sacrés adaptée à notre temps. Ces voix doivent désormais se mettre au service de la construction d’une société française qui saura résister à toutes les forces de fragmentation et de division.

C’est pourquoi nous avons créé les Voix d’un islam éclairé (V.I.E.), un mouvement pour un islam spirituel et progressiste. Il a pour but de rassembler les musulmanes et les musulmans qui se reconnaissent dans des valeurs progressistes et dans un islam spirituel non identitaire et non politique.

Nous avons aujourd’hui une responsabilité spirituelle et citoyenne que nous acceptons de prendre. Celle de ne plus nous taire et de ne plus jamais laisser le monopole de l’interprétation du Coran et de la tradition prophétique aux extrémistes et aux conservateurs de tous les bords. Mais c’est à nous, musulmanes et musulmans, de prendre cette initiative, et à personne d’autre. Nous sommes désormais prêts à nous rassembler autour de principes communs, à nous organiser pour faire surgir une véritable force collective et ne plus avancer en électrons solitaires.

Et vous, êtes-vous prêt à vous engager ?

Notre association de loi 1905 ne peut recevoir que des cotisations, des dons et des legs, c’est pourquoi nous avons besoin de votre adhésion ou de vos dons. En adhérant, chaque membre s’engage à respecter un ensemble de principes communs définis dans le manifeste fondateur.

Rejoignez-nous également dès maintenant sur Facebook ou Twitter ! Merci !

***

Un islam éclairé

Éclairé, car le symbole de la Lumière divine est un modèle qui fait jaillir en nous-même une source de connaissance et de discernement pour écarter tout obscurantisme.

L’image de la lumière est universelle. Elle a l’avantage d’être commune aux cultures d’Orient et d’Occident et ainsi de transcender l’impasse d’un clash des civilisations. Nous rejetons donc toute interprétation de l’islam qui va à l’encontre de la diffusion des sciences, du savoir et des connaissances. Nous nous écartons de toute compréhension de l’islam qui discrédite l’intelligence du cœur et la raison humaine au profit d’une imitation aveugle des traditions (taqlîd).

Un islam spirituel

Spirituel, car l’islam est un chemin initiatique personnel et intime visant à nous relier à Dieu, aux autres, à soi et à la nature et à nous élever pour nous transformer intérieurement afin de mieux nous investir dans le monde.

Cette religion est un moyen de mener une quête de sens qui vise une culture de l’intériorité. L’islam est avant tout une spiritualité et non un outil d’influence du champ politique ou de structuration des liens sociaux. La sécularisation et la laïcité nous offrent la liberté de conscience et la possibilité d’une vie spirituelle et cultuelle régulière et intense. Nos pratiques ne sont donc ni des marqueurs idéologiques qui devraient totaliser la vie du fidèle dans et par l’islam, ni des signes distinctifs de crispation identitaire ou de fierté communautaire, ni une défiance vis-à-vis du vivre-ensemble, de l’Occident et de la modernité.

Un islam progressiste

Progressiste, car nous ne considérons pas le Coran comme un texte clos ou un code légal figé, il nous incite au contraire à le revivifier par de nouvelles lectures et à poursuivre un progrès au-delà de la lettre vers toujours plus d’égalité, de justice et de paix grâce à la recherche de l’esprit et du sens caché des ressources scripturaires.

Ce terme renvoie à l’idée d’un progrès social, initié à l’époque de la Révélation coranique (droit à l’héritage des femmes, limitation de la polygamie, incitation à affranchir les esclaves, etc.), que nous devons prolonger aujourd’hui, à l’aune du contexte social actuel. Il s’agit de poursuivre l’esprit du texte pour aller vers davantage d’égalité entre les individus plutôt que de s’attacher à sa lettre en appliquant des règles qui aujourd’hui sont totalement obsolètes. Le Coran n’est pas un texte prescrivant des ordonnances et des interdictions mais un guide et une direction nous donnant des enseignements spirituels et des outils pour les mettre en œuvre.

Incarner un islam progressiste, c’est accepter que le mouvement structure la vie et que le monde soit en perpétuel inachèvement. C’est donc cesser d’idéaliser le passé des premières générations de musulmanes et de musulmans. C’est sortir de l’enfermement dans des interprétations pétrifiées et faire en sorte que les manières de pratiquer et de penser l’islam s’adaptent au temps présent.

***

Pour garantir cet islam éclairé, spirituel et progressiste, nous mettons en avant sept principes :

  • La liberté et l’esprit critique. Chacune et chacun a droit à une vie spirituelle personnelle libre et critique et doit s’efforcer d’écarter tout dogmatisme. Nous encourageons l’autonomie spirituelle de chaque fidèle afin qu’il puisse trouver son propre cheminement vers Dieu en toute lucidité et en toute conscience.
  • L’ouverture et le pluralisme. La vie spirituelle collective en islam doit s’ouvrir au pluralisme des sensibilités spirituelles dans le cadre d’un libre-ensemble, loin de tout enfermement identitaire et de toute pression communautaire. Nous acceptons l’altérité à l’extérieur de l’islam que nous ne considérons pas comme l’unique religion véritable et supérieure aux autres. Nous acceptons également l’altérité au sein même de l’islam, où personne n’a le monopole de l’interprétation et ne peut juger la démarche spirituelle d’autrui.
  • L’humanisme et l’universalisme. Cela consiste en la défense des valeurs humanistes et universelles dont l’islam est porteur au même titre que les autres civilisations, la lutte contre les fossoyeurs de la dignité humaine, contre toute violence, tout racisme et toute discrimination et le combat pour la reconnaissance de l’égalité entre tous les individus et des droits de chacun et de chacune dans une fraternité et sororité universelle.
  • L’agir-ensemble pour le progrès de l’humanité. Cet engagement dans les plus grands combats vitaux de notre temps doit s’accomplir avec tous les membres de la société dans la perspective d’un agir-ensemble, et non seulement entre musulmans. Il doit se faire au service du bien commun et de la chose publique, et non au seul bénéfice de la communauté musulmane. Nous refusons que ce progrès soit uniquement matérialiste et individualiste et qu’il entraîne un accroissement des inégalités et des injustices sociales et économiques.

L’équipe des Voix d’un islam éclairé (V.I.E.)